Partagez | 
 

 What a nice long nap... ( Ivan & Anja )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheval de Course
Messages : 55
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: What a nice long nap... ( Ivan & Anja ) Dim 27 Mar - 21:05

Ivan
Titre Image
Âge - + de 2000 ans
Sexe - Homme
Race - Hybride

Aaaaaahhhh! J'ai les yeux collés! Je ne sens plus mes bras ni mes jambes. J'ai l'impression d'avoir les muscles atrophiés, mais c'est complètement ridicule. Je suis mi-vampire, mi-loup-garou. Je suis toujours au meilleur de ma forme. Quelque chose bouge sur mon abdomen. J'ouvre enfin les yeux de peine et de misère et constate qu'il s'agit d'un insecte à plusieurs pattes d'une dimension impressionnante. Je finis par réussir à bouger mes jambes et mes bras et lance la salle bête dans une envolée moins extraordinaire que d'habitude. Étrange. Aurais-je dormit si longtemps que ça?

Je me souviens de la sorcière, me disant que je ne reverrais pas la Terre tant et aussi longtemps qu'elle aurait des descendants. Que je sombrerais dans un genre de coma hors du temps. J'ai un peu peur de ce qu'elle voulait dire par là, mais à voir comme je suis réveillé, je suppose que cette folle n'a plus de descendants vivants. Il fait noir ici, quoi que je n'aie aucun mal à voir dans le noir. Une caverne? Je suis étendu dans une boîte en bois.

Je viens à bout de sortir de là après nombreux efforts. C'est que je suis rouillé. J'ai du mal à marcher sans tomber partout, moi qui était un Breton fier et fort, franchement je fais pitié à voir. Je me demande combien de temps je suis resté là sans bouger ni me rendre compte de rien. Cette vieille folle a puni ma famille d'aussi longtemps que je me souvienne. Mon père n'a pas voulu la marier et elle l'a mal prit. Après cela elle m'a transformé en vampire alors que je faisais parti d'un clan de loups. Ça a donné non seulement le premier vampire, mais aussi le premier hybride. Je ne vais pas vous raconter tout ce que j'ai dû traverser pour apprendre à gérer mes nouveaux pouvoirs, mais je peux vous dire que ça n'a pas toujours été joli!

5 ans que j'ai réussis à vivre en hybride. J'en ai transformé des humains, croyant ne plus me sentir seul, mais en fait, ils n'étaient que vampires une fois transformés, bien évidemment et n'étaient pas exactement comme moi. Ils ne se souciaient que de leur soif de sang au début, me laissant le boulot de leur apprendre comment se nourrir etc... Je n'avais donc pas la compagnie souhaitée et au bout d'un temps, je me suis arrêté de créer des vampires. Parfois je sauvais un humain lorsque je trouvais qu'il souffrait trop. Je ne suis pas une  bête après tout. Hum... Bon, ça dépend du point de vue, je suppose.

Je sors de mes rêveries en même temps que je met le nez dehors et que je scrute les alentours. Je ne comprend pas... Ça ne ressemble pas au village où je vivais avant que la sorcière me retrouve et m'endorme. Je me trouve dans une forêt dense. Je marche pendant au moins une heure avant d'arriver près de ce qui me semble être des habitations. C'est bien loin de l'Armorique dont je me souviens. Tiens, il y a un chemin. Il est noir, dur et bizarre...

Je saute dessus pour tester sa résistance. Fascinant. Mes pieds ne s'enfoncent pas. Rien ne pousse dessus. Je me penche pour y toucher avec mes mains et le sentir et tout à coup, je me fais frapper par un objet de métal. Enfin je pense que c'est du métal. Il s'est tordu au contact de ma tête et de mon corps. Ça fait mal. Une chance que je sais que je vais m'en remettre, mais j'ai une de ces faim!

J'entend un grand fracas puis des pas se dirigeant vers mon corps, couché par terre. Un humain se penche vers moi et me demande si je vais bien. Je roule des yeux en replaçant mon nez qui s'était cassé sous l'impact.

" Je vais survivre, mais je dois manger dès à présent. "

Il a l'air surprit et de se demander comment je peux avoir faim après une collision pareille. Je comprend totalement comment, personnellement. J'attrape le col du drôle de vêtement que porte l'homme et me nourris jusqu'à plus soif. Je pense que j'ai cassé mon jouet. Il ne bouge plus. Je le balance sur le bord du chemin et me demande où aller. Tiens, j'aurais peut-être dû lui demander en quelle année nous sommes avant d'en faire un cadavre. Ça m'apprendra. Ce village me semble vraiment désert. Pas une âme qui se ballade dans le coin. J'observe l'objet m'ayant frappé. Il y a une porte ouverte. Des roues. Ah! C'est un char! Mais... Où sont les boeufs? Les chevaux?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheval de Course
Messages : 71
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Re: What a nice long nap... ( Ivan & Anja ) Mer 30 Mar - 20:55


Ivan & Anja ❧ What a nice long nap.

J'ai près de deux milles ans. Autant dire que j'ai vu le monde, plusieurs fois. Que j'ai rencontré toute sortes de gens et je sais que je continuerais à le faire. Je suis une hybride, transformée par le premier hybride et je n'ai jamais pu en créer moi-même, sûrement quelque chose à voir avec ce qui l'a transformé lui. J'ai été créée lors d'une chaude nuit d'été après une longue nuit d'amour avec mon fiancé. L'homme que je devais épouser le lendemain et qui m'a abandonné... Le lendemain, il n'était plus là. À tous les coups, il en voulait juste à ma vertu. C'est du moins ce à quoi j'ai essayé de me convaincre pendant toutes ses années. Quelle autre possibilité? Aucune évidemment. Et malgré tout, lorsque je recommence à y penser. Comme à chaque fois durant les 2000 dernières années, je fais mon sac et j'entame un genre de pèlerinage pour le lieu où je suis née, pour le lieu où je suis morte. Au début, je venais chaque année à la même date et puis mes visites se sont espacées lentement. Cela fait plus d'une centaine d'année que je ne suis pas venue. J'étais à New York, l'une de mes grandes villes préférées. Mes envies changent selon les périodes, j'aime autant la compagne que la ville, bien que j'aie toujours besoin de nature. Je suis en partie louve encore quand même. New-York me convient bien, on peut sortir de la ville ou simplement se rendre à Central Park. Bref, ce n'est pas vraiment le sujet.

J'ai pris un avion pour Londres et puis j'y ai loué une voiture. Il y a beaucoup de route à faire, mais j'aime conduire dans les landes anglaises. Mon esprit peut vagabonder tranquillement, je connais suffisamment la route. Je suis les chemins que j'ai pris des centaines de fois. Et même si cela fait près d'un siècle que je ne suis pas allé dans ce village en particulier, l'Angleterre reste ma terre natale, même si c'était pas son nom à cette époque. Ça reste mon île. J'avais pensé m'arrêter en chemin et puis j'y avais renoncé. Je voulais dormir dans ma maison. J'ai acheté il y a longtemps, je pense que c'était au 13 ou 14ème siècle, une jolie maison sur les abords du village ainsi que les terrains l'entourant histoire que l'on ne m'envahisse pas avec une route ou d'autres lotissements. Je l'ai faite entretenir, officiellement léguée à mes soit-disant héritier tous les 50 ans environ. C'est facile de s'auto-léguer les choses. Et puis quelqu'un est responsable à l'année longue de la tenir propre et entretenue parce que je peux toujours arriver à l'improviste, comme cette nuit par exemple.

Je vérifie mon téléphone portable et envoie quelques textos à des amis que j'ai encore dans les environs, quelques vampires, je ne sais pas s'ils sont encore là, mais sûrement, ce ne sont pas des nomades. Il me reste à peine quelques minutes pour arriver chez moi. Une minute d’inattention et voilà que je freine brutalement. Il y a de la tôle pliée. Je jette un oeil au dehors et puis sort de mon auto, peut-être mon repas. Je plisse le nez, ça sent le sang, ça sent la mort. Je m'avance. Et puis, je reste figée. J'ai déjà vu cet homme, il y a environ 2000 ans pas loin d'ici d'ailleurs. J'ai pas la bouche ouverte, mais c'est clairement un miracle. Je fronce mes sourcils. Ce mec est censé être mort. C'est pour ça que je n'ai jamais plus entendu parler de lui en près de deux milles ans. Je l'observe et il a bel et bien l'air vivant. Je ne dis rien, j'en suis tout simplement incapable.

Et puis je sors de ma semi transe. Cela n'a pas duré très longtemps dans le fond. Je m'avance vers lui. Il faut que je sache s'il est réel ou si ma nostalgie me fait halluciner. Plus je m'approche, plus je me rends compte qu'il est réel. Je reconnais son odeur, son visage, son corps. Je m'arrête à environ deux mètre de lui. "Non. Non, ce n'est pas possible. Tu es mort. Je refuse de le croire en fait. Je ne veux pas qu'il soit encore vivant.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheval de Course
Messages : 55
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Re: What a nice long nap... ( Ivan & Anja ) Jeu 7 Avr - 12:41



what a nice long nap...


Je n'ai pas le temps d'étudier longuement l'étrange charrette car une autre s'approche à grande vitesse et je me dis que si je ne me range pas sur le bord du chemin, je vais encore me faire frapper et ça commence à toucher un peu ma fierté...

Les deux pieds dans le gazon, je vois la charrette s'arrêter près de celle que j'ai démoli avec ma tête et le reste de mon corps. Cette affreuse femme a dû m'endormir vraiment longtemps. Rien ne ressemble à mon ancienne vie, à part le fait qu'il y a toujours des arbres, du gazon et des fleurs. C'est presque désolant. Mon village n'avait strictement rien à voir avec cet endroit et pourtant, je savais qu'il se trouvait au même endroit il y a je ne sais combien d'années. J'ai toujours aimé avoir le contrôle de ce qui m'arrive. Être parfaitement conscient de mon environnement, planifier ma vie comme je la souhaite. Maintenant, je n'ai rien de tout ça. J'ignore tout de ce qui m'entoure, des nouvelles façon de vivre, des gens qui vivent dans ces grosses maisons étrangement construites et je ne sais pas du tout ce que l'avenir me réserve.

Heureusement, je ne suis pas qu'un simple humain vulnérable. Tout n'est donc pas perdu, mais la sorcière savait ce qu'elle faisait le jour où elle m'a endormi. Elle croyait m'offrir pire que la mort en me privant de la future vie que je m'étais construite dans ma tête. Elle savait qu'à mon réveil, tous ceux que j'aime et tout ce que je connaissais auraient disparu. J'avais choisi une femme et nous allions nous marier le jour même où tout a basculé. Je l'avais remarqué dès que j'étais arrivé dans ce village. Elle était assurément la plus belle créature que j'avais rencontré de toute ma vie et semblait facile à vivre. Je crois qu'elle était dans une certaine mesure contente de m'épouser si je me base à la nuit que nous avons passé le jour avant notre mariage. C'est là que j'ai transformé la jeune louve. Vivre l'éternité seul n'était pas dans mes plans et Anja était consentante. Je ne peux pas dire si elle savait tout ce que cela impliquait, mais j'avais tenté de lui expliquer le plus en détail possible avec le peu de temps que nous avons disposé pour se faire. Bien entendu, je lui avais un peu expliqué la chose avant cette nuit là, mais en gros, une nuit a été ce qu'elle a eu pour se faire transformer en hybride, perdre sa virginité et apprendre les bases de son nouvel état après sa transformation. Je comptais lui apprendre bien plus durant les jours qui allaient suivre, mais l'ennemie de ma famille a fait en sorte que mes plans soient contre-carrés.

La charrette s'était arrêtée et une femme en sortie et comme si elle avait lu mes pensées et savait que je pensais à elle, c'est celle qui aurait dû devenir ma femme qui se trouvait devant moi, accoutrée d'étranges vêtements, mais non pas moins jolie pour autant. Que dis-je... Jolie est un bien piètre mot pour décrire la beauté d'Anja. Ses paroles furent un choc pour moi. Alors elle croyait que j'étais mort? Après tout, ce n'est pas comme si je pensais que cette sorcière avait prise le temps d'envoyer un parchemin à tous le monde pour leur dire ce qu'elle avait fais de moi. Je suppose qu'il était logique de conclure que ma disparition soudaine était dû à ma mort ou alors que j'avais eu peur et ne voulait plus me marier, mais alors quelqu'un m'aurait vu fuir et pourquoi aurais-je pris peur après avoir pris toutes ces précautions en choisissant la femme que je jugeais parfaite pour moi, l'avoir transformé et expliqué ce que cela impliquait? Je suppose aussi qu'elle avait accepté en se disant qu'elle pourrait protéger son clan.

" Mort? Non. Il est assez compliqué de me tuer, ma promise. Un sort pour me tenir en état dormant par une sorcière ayant prit mon père en grippe, voilà ce qui m'est arrivé. Elle-même qui a fait de moi ce que je suis. Je n'ose pas imaginer ce qu'elle a fait de son mari qui était aussi fidèle qu'un lion  au beau milieu d'une centaines de lionnes en chaleur. Excuses- moi l'image que j'ai créé dans ton esprit, mais je ne sais pas comment décrire autrement le fait que cet homme devait avoir mit enceinte la moitié de son village avant que sa femme ne se rende compte que son mari avait un gros problème en ce qui attrait à la retenue de ses bijoux de famille. "

Je m'avance vers elle pour la contempler et l'étudier. Elle n'a évidemment pas vieillit d'un poil, physiquement parlant.

" En quelle année sommes-nous? "

Il est évident que j'ai des années de retard à rattraper sur tout. On a qu'à observer deux secondes les vêtements que je porte. Ils sont de mon époque et se sont conservés grâce au même sort qui m'a maintenu hors du temps qui a passé. Mes pantalons bouffants jusqu'aux genoux, épousant ensuite la forme de mes mollets jusqu'à mes chevilles ne semblaient pas être au goût du jour si je me fiais à ce que portait Anja.
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheval de Course
Messages : 71
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Re: What a nice long nap... ( Ivan & Anja ) Dim 10 Avr - 10:56


Ivan & Anja ❧ What a nice long nap.

Comment pouvait-il être encore en vie? Comment pouvait-il se présenter devant moi comme cela? Il était mort. J'en avais fait mon deuil. Bon d'accord, j'en avais presque fait mon deuil. Et alors? Je l'avais jamais oublié, mais il est mort. Mort et enterré, enfin façon de parler. Et puis il m'explique la situation. Pas mort. Trop dur à tuer. Endormi par une sorcière. Et du blabla que j'écoute à peine. Je m'en fous de la vie de la foutue sorcière qui l'a mise dans cet état. Il s'avance vers moi et je suis comme figée. Il m'a appelée sa promise. Je lui étais promise oui, mais c'était il y a deux millénaires. S'il croit qu'il peut juste re-débarquer comme une fleur, il se fiche le doigt dans l'oeil et profondément. Il me demande l'année qu'on est. Je le regarde interdite. J'ai des envies de le frapper, je dois bien avouer. Je fais ce que je fais toujours lorsque je suis larguée. Je deviens pas des plus agréable. Je ricane. "Et bien. Tu as dormi pendant presque deux millénaires Ivan. Nous sommes en 2016, le comptage des années à changer, Elles sont comptée à partir de la naissance de Jésus de Nazareth. Mais tu le sais sûrement." À sa naissance et même plus tard, les années n'étaient pas compté de cette manière. Cela dépendait des pays et des règnes. En général, cela était compter selon les grands de ce monde. Ma voix est légèrement cassante. Je ne peux pas le quitter des yeux. Je dois être en train de rêver. Un genre de cauchemar? Je ne l'ai pas appelé fiancé ou promis comme j'en avais l'habitude, cela n'est plus le cas depuis qu'il a disparu. Je refuse de croire ce qu'il m'a dit. Même si je vois bien que ces vêtements sont d'époque. Il les a sûrement gardé pour me faire une blague. "Tu reviens comme une fleur après t'être enfui comme un lâche... c'est quoi, tu es prêt à te marier et tu t'es figuré que je t'avais attendu comme une bonne petite future épouse?"

Je refuse simplement de voir la vérité en face. J'ai été anéantie en apprenant sa disparition le jour où nous devions convoler ensemble. J'ai aimé cet homme de tout mon coeur et de toute mon âme. J'ai accepté d'abandonner ma mortalité pour lui, de devenir une hybride, mi-louve, mi-vampire devant se nourrir de sang, étant plus forte que tous, étant forcée à voir tout ce que j'aimais mourir au fil des siècles. "Tu m'as abandonnée le jour de nos noces." J'évoque un fait. Il m'a fait du mal. Il m'a fallu des siècles pour passer à autre chose. Et peut-être que dans le fond, je n'ai jamais pu, mais je ne suis pas prête à accepter cela. Je m'approche de lui et le touche. Il faut que je m'assure de la réalité de l'instant. Une main sur son torse. Et merde, c'est réel. Je soupire et puis le regarde longuement. Et puis... ce qui devait arriver, arriva... je le gifle violemment. "Tu m'as abandonnée. Seule. Avec tout à apprendre. Deux millénaires à être la seule de ma race. Et tu reviens comme une fleur!!! Je te hais." Trop d'émotions, trop de surprises, trop... tout simplement trop. Je me mets à frapper à petits coups son torse tandis que des larmes coulent sur mes joues. Rien n'a été facile lorsqu'il a disparu. J'ai été rejetée par ma famille lorsqu'ils ont compris que je m'étais donnée à cet homme avant notre mariage et celui-ci avait disparu directement après. Et puis, j'étais devenue immortelle et avait soif de sang. Les débuts ont été horrible, j'ai tué sans le faire exprès. J'ai dû m'enfuir et quitté tout ce que je connaissais. Les vampires d'Ivan n'ont pas apprécié de savoir qu'il y avait une hybride qui courrait le monde. J'ai été recherchée, ils ont tenté de me tuer. J'ai toujours résisté et j'en ai tué plusieurs. En fait, des descendants direct d'Ivan, je suis la seule qui reste, la seule qui ait survécu à tous ces siècles.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What a nice long nap... ( Ivan & Anja )

Revenir en haut Aller en bas
 
What a nice long nap... ( Ivan & Anja )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Guyanese Dr. Ivan Van Sertima passes at 74

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Free for All :: Partie RP :: ☛ vampires & loups-
Sauter vers: